Diplôme reconnu dans le monde entier, le TOEIC évalue chaque année le niveau d’anglais de millions d’étudiants. Indispensable pour valider certains diplômes d’école d’ingénieur ou de commerce et même certains masters, il peut également être un atout non négligeable dans le milieu professionnel.
Pour obtenir le maximum de points lors de l’examen, il est indispensable d’adopter une stratégie efficace. A travers l’apprentissage de nouveaux mots et un entraînement régulier vous mettrez toutes les chances de votre côté pour obtenir le maximum de points au TOEIC. Découvrez tous nos conseils pour une préparation réussie.

Se préparer pour tout connaître de l’examen

Le TOEIC n’est pas un concours. Il s’agit d’un examen standardisé. L’objectif n’est donc pas de faire mieux que votre voisin mais de démontrer que vous maîtrisez les subtilités de la langue anglaise. Grâce à un entraînement au TOEIC adapté vous pourrez obtenir un très bon score.
Pour garantir une cohérence des notes dans le temps, les créateurs du TOEIC se basent sur une structure unique lors de la conception de chaque examen. Le nombre d’exercices, le type de questions et leur enchaînement est semblable d’une session à l’autre. Pour une préparation au TOEIC réussie, travaillez sur les anales des années antérieures. Cela vous permettra de connaître le temps dont vous avez besoin pour répondre aux questions. Vous découvrirez ainsi vos points forts et vos faiblesses. Deux optons s’offrent à vous de choisir pour obtenir le score visé :

  • perfectionner vos points forts
  • mettre l’accent sur vos lacunes

Lors de l’examen n’oubliez pas qu’au TOEIC il n’y a pas de points négatifs. Si vous n’êtes pas certain de la bonne réponse, ne laissez pas de case en blanc : choisissez la réponse qui vous paraît la meilleure.

Développer le vocabulaire

Et si regarder des séries et des films en anglais faisait partie de vos révisions ? Pour développer votre vocabulaire écoutez et lisez en anglais. Que ce soit des articles de presse, des blogs ou des livres, ayez un contact régulier avec la langue anglaise. Profitez de votre préparation au TOEIC pour découvrir de nouveaux auteurs ou blogueurs qui parlent de sujets qui vous passionnent.
Pour la compréhension orale, regardez vos séries préférées en version originale avec des sous-titres en anglais. Au fur et à mesure votre oreille s’habituera aux sonorités de la langue. En quelques semaines vous aurez de moins en moins besoin de lire les sous-titres.
Chaque jour notez dans un cahier les mots et expressions idiomatiques que vous venez d’entendre et lisez-les régulièrement.
Pour mettre à profit ce nouveau vocabulaire, parlez ! De nombreux sites vous permettront de trouver facilement des événements en anglais à proximité de chez vous. Pratiquer l’oral en dehors du cadre scolaire vous fera faire des progrès rapides.

Etre organisé

Comme pour chaque examen, l’organisation est le maître mot d’une préparation réussie. Après avoir défini vos points forts et vos faiblesses, fixez-vous des objectifs. Pour les atteindre il est indispensable d’établir un calendrier de révision. Pour une meilleure efficacité, alternez des périodes d’entraînements actifs (cours d’anglais, anales du TOEIC, étude d’un livre) et d’entraînements passifs (films, série, radio ou lecture).
Avant de passer le TOEIC, faites régulièrement des examens blancs chronométrés. Ils vous permettront d’analyser votre progression. Lors de vos TOEIC blancs vous pourrez développer une meilleure gestion du temps et arriver serein à l’examen.