Actuellement, le domaine de la science, mais également les connaissances concernant la médecine et la santé se démocratisent. En effet, les avancées réalisées dans ces secteurs sont partagées au grand public grâce aux conférences multilingues et aux nombreux sites dédiés sur internet. Il est alors possible pour toutes personnes en quête d’informations de trouver facilement ce qu’ils recherchent. Le domaine pharmaceutique est également en constante évolution et de nouveaux traitements et médicaments sont régulièrement commercialisés sur le marché. Ces situations mènent alors à l’apparition de différents documents pharmaceutiques et médicaux. Ces documents doivent alors être traduits en plusieurs langues pour faciliter leur compréhension. Cependant, il est important de noter qu’il s’agit essentiellement de traductions réglementaires. Pourquoi ? Comment ? C’est ce que vous allez découvrir dans cet article.

La traduction des documents pharmaceutiques et médicaux et les obligations légales

Dans de nombreux pays, la commercialisation des produits pharmaceutiques et médicaux est très réglementée. C’est aussi le cas en ce qui concerne la traduction médicale. En effet, les documents fournis par les organismes pharmaceutiques et les entreprises médicales doivent répondre à différentes obligations légales. Il est important de prendre en considération que la qualité des traductions est d’une importance vitale. Les erreurs effectuées dans les documents traduits peuvent avoir de lourdes conséquences sur l’état de santé des patients. Cesdits documents se présentent sous la forme de notices, rapports médicaux, emballages pharmaceutiques, brochures d’informations, rapports d’études cliniques, consentements éclairés, protocoles d’études cliniques, etc. Ils doivent se conformer aux obligations des autorités de réglementation de la localité ou du pays où le médicament doit être mis en vente. Il est aussi important qu’ils répondent aux exigences de l’Agence européenne des médicaments. Cela concerne les pays membres de la Communauté européenne. Leur contenu doit également être identique pour l’ensemble des versions linguistique. Si vous souhaitez réaliser ce type de traduction, cliquez ici.

L’importance des traductions réglementaires dans les secteurs pharmaceutique et médical

Outre les obligations légales auxquelles est sujette la traduction des textes pharmaceutiques et médicaux, ce type de traduction doit répondre aussi à des exigences spécifiques. Effectivement, ce type de traduction spécialisée demande une connaissance poussée dans le domaine pharmaceutique et du secteur médical. L’organisme en charge de la traduction, en l’occurrence un cabinet de traduction, doit maîtriser aussi bien les langues sources et cibles que le vocabulaire technique de ces domaines. Il doit également disposer de connaissances spécifiques en pharmacie et en médecine afin de traduire fidèlement et sans risque d’erreur les documents. Il est aussi important de savoir que les textes à vocation pharmaceutiques peuvent contenir une terminologie spécifique. De ce fait, les traductions doivent être très précises et contenir des termes techniques spécifiques dont seulement certaines personnes maîtrisent. Les documents en médecine et en santé en général peuvent aussi avoir un caractère confidentiel. Il est donc nécessaire de réaliser des traductions de qualité et qui seront transmises de manière cryptée. En effet, la confidentialité des échanges est très importante.

Le choix des intervenants pour la réalisation de ces traductions

Choisir les personnes qui seront en charge d’une traduction réglementaire dans les domaines pharmaceutique et médical n’est pas chose aisée. Il est indispensable de considérer certains critères en plus des qualités que requiert la traduction pharmaceutique. Le traducteur doit notamment être capable de traduire de façon fidèle et précise le contenu des documents sources. Il doit aussi pouvoir utiliser et actualiser constamment des glossaires spécifiques tout en maîtrisant la soumission réglementaire européenne. Il doit aussi être capable d’effectuer la livraison des traductions en respectant les délais imposés par la procédure. Lors de la sélection du traducteur, il est possible de considérer aussi bien sa langue maternelle que les combinaisons linguistiques qu’il maîtrise. Il est aussi possible de prendre en compte sa formation et ses domaines de spécialisation. Bien entendu, il est utile de s’intéresser aux prestataires spécialisés en médecine et dans le domaine pharmaceutique. Ajoutez à cela son expérience et son équipement technique.